Partenaires

 Initiatrices du projet:

 

Service Agenda 21 - Ville durable de la Ville de Genève

 

Ville de Genève

«Le projet "réparer plutôt que jeter" mené par le Service Agenda 21 - Ville durable s’inscrit dans l'engagement de la Ville de Genève en faveur d'une société plus durable. En effet, depuis quelques années, alors même que les progrès technologiques s’accélèrent, la durée de vie de nos grille-pains et autres téléviseurs se raccourcit. Le mixer ou le lave-linge en panne est jeté, au profit du nouveau modèle flambant neuf entraînant un important gaspillage des ressources. Résultat, aujourd'hui chaque habitant-e de notre pays produit plus de 15 kg de déchets d’équipements électriques et électroniques chaque année.

Les conséquences de cette surconsommation d’objets sont inquiétantes tant du point de vue social qu’environnemental. «réparer plutôt que jeter» rappelle aux consommateur-trice-s qu’il est souvent possible de réparer leurs objets défectueux et que des petites entreprises de réparation existent à cette fin sur le territoire municipal. Cela leur permet ainsi de donner un second souffle à leurs objets préférés et, ce faisant, de privilégier un mode de vie moins consumériste.»

Sandrine Salerno, Conseillère administrative de la Ville de Genève

Pour en savoir plus sur le Service Agenda 21 - Ville durable

 

 

Fédération romande des consommateurs - Genève

 

La fédération romande des consommateurs

«La Fédération romande des consommateurs (FRC) se bat pour que chacun puisse exercer sa liberté de choisir et son pouvoir de d’acheter ou de ne pas acheter, mais surtout de bien acheter. Pour cela, une information complète, claire, honnête doit circuler. C’est un défi dont la réussite profite aux commerçants comme aux clients, à la société comme à l’environnement.

Active depuis 1959 dans la défense des consommateurs la FRC est une association sans but lucratif, reconnue d'utilité publique, libre de toute influence. Elle compte plus de 25 000 membres et œuvre au quotidien grâce à des experts réunis au secrétariat central à Lausanne. Elle agit sur le terrain grâce à plus de 220 bénévoles dans les 6 sections cantonales.

Une des missions de la FRC est le conseil au consommateur afin de lui faire prendre conscience de l'impact de son comportement sur autrui et sur l’environnement, et finalement de son pouvoir. C'est dans cet esprit que la FRC a lancé en 2013 le projet  "les Alternatives", pour inciter les consommateurs à faire réparer plutôt que jeter, repris et développé ensuite sous forme de partenariat dans le cadre de "réparer plutôt que jeter". »

Rolin Wavre, Président de la FRC Genève

Pour en savoir plus sur la FRC

 


 

Autres partenaires:

 

Agenda 21 de la Ville de Carouge

 

Logo Ville de Carouge

« "réparer plutôt que jeter" s'inscrit pleinement dans l'Agenda 21 de la Ville de Carouge car il vise à réduire les impacts environnementaux et sociaux de la consommation et à promouvoir une économie locale soutenable. Consciente des enjeux, la Ville de Carouge encourage avec succès la réparation auprès de ses habitantes et habitants depuis 2014 via des ateliers gratuits de réparation ainsi que des bons de Fr. 50.- pour réparer des appareils électriques et électroniques à faire valoir auprès de commerces situés sur son territoire.

Faire mieux connaître les lieux où l'on répare est une étape incontournable pour que la réparation entre dans les mœurs. Aussi, la Ville de Carouge s'est-elle associée presque naturellement à ce projet de la Ville de Genève et de la FRC afin de promouvoir les commerces actifs dans la réparation sur son territoire. »

Nicolas Walder, Maire de la Ville de Carouge

Pour en savoir plus sur l'Agenda 21 de la Ville de Carouge

 

 

 

Commune de Bernex

 

logo Bernex« La Commune de Bernex s’engage depuis de nombreuses années dans une politique de durabilité. Elle se positionne en "facilitateur" pour ses habitantes et habitants, leur offrant la possibilité de changer leurs habitudes avec simplicité en proposant des services de proximité en lien avec le développement durable.

C’est donc tout naturellement que la commune rejoint "réparer plutôt que jeter", qui regroupe de nombreuses actions qu’elle souhaite promouvoir :
- Ce programme lutte contre l’obsolescence des objets en tentant de prolonger leur durée de vie.
- Il favorise la réutilisation des objets et leur recyclage.
- Il met en exergue les artisans locaux et soutient une économie durable.

La facilité d’utilisation de ce site, et la diversité des réparateurs proposés est une avancée significative pour une consommation plus responsable. »

Cyril Hugenin, Conseiller administratif de la Commune de Bernex

Pour en savoir plus sur l'action de la Commune de Bernex

 

 

Ville du Grand-Saconnex

 

logo Grand-Saconnex« En 2014, la ville du Grand-Saconnex avait relayé sur son site internet la campagne "Réparer plutôt que jeter". Dans le cadre de son projet d’agenda 21, la décision a été prise de s’associer à la Ville de Genève et à d’autres communes, pour participer plus activement à cette action.»

Laurent Jimaja, Maire de la Ville du Grand-Saconnex

Pour en savoir plus sur l'action de la Ville du Grand-Saconnex

 

 

Ville de Lancy

 

logo ville de Lancy« La Ville de Lancy encourage au travers de la campagne "Réparer plutôt que jeter" les consommatrices et les consommateurs à réparer leurs objets plutôt que de les jeter afin de prolonger leur durée de vie.
Les consommatrices et les consommateurs que nous sommes tous ne doivent pas être soumis à la durée de vie limitée des objets pour des questions de marketing notamment. Il existe des possibilités de prolonger la durée de vie de nos produits en les réparant afin de limiter l’impact des ressources naturelles utilisées pour leur production et la pollution générée. En devenant une consommatrice ou un consommateur responsable, vous agissez et résistez à cette mode destructrice du tout jetable.

Pour y parvenir, des communes telles que la Ville de Lancy, en partenariat avec la la Fédération Romande des Consommateurs et la Ville de Genève, ont mis une liste d’entreprises de réparation à disposition des habitantes et des habitants des communes.

Devenez un acteur responsable de votre propre consommation ! »

Damien Bonfanti, Conseiller administratif de la Ville de Lancy

Pour en savoir plus sur l'action de la Ville de Lancy pour le développement durable

 

Ville de Meyrin

 

logo Ville de Meyrin « En s'associant au projet "réparer plutôt que jeter", en partenariat avec la Ville de Genève et la Fédération romande des consommateurs, la Ville de Meyrin poursuit son engagement pour une société durable et solidaire. Elle rajoute ainsi un quatrième R  pour réparer aux trois R qui lui sont chers: Réduire la consommation des ressources, notamment dans l'éclairage ou le chauffage, Réutiliser les produits,  en évitant surtout d'acquérir ceux dont la durée de vie a été délibérément réduite, et bien entendu Recycler les déchets.

Le projet "réparer plutôt que jeter"  fait la promotion d'artisans locaux, de savoir-faire menacés de disparition, de circuits-courts entre consommateurs/trices et réparateurs/trices. Il s'inscrit pleinement dans le développement d'une économie locale, durable, sociale et solidaire. Il résiste ainsi à une économie de l'obsolescence programmée en offrant une deuxième voire une troisième vie à des objets du quotidien (appareils, vêtements, etc.).

J'espère que le réseau d'entreprises meyrinoises auxquelles le projet "réparer plutôt que jeter" offre une meilleure visibilité va se développer et surtout que les Meyrinois-e-s, conscient-e-s des impacts de leurs modes de consommation sur l'avenir de la planète, vont saisir cette opportunité de prolonger la durée de vie de leurs biens.»

Pierre-Alain Tschudi, Maire de la Ville de Meyrin

Pour en savoir plus sur l'action de la Ville de Meyrin

 

Ville d'Onex

 

logo Ville d'Onex« Outre une gestion plus efficiente des ressources et la diminution de la quantité de déchets que nous produisons, « Réparer plutôt que jeter » permet de soutenir l’économie locale et de donner un coup de pouce aux commerces de proximité. En effet, ce projet qui implique des métiers manuels est une opportunité de promouvoir l’artisanat et les artisans. D’une part en offrant une meilleure visibilité aux petits commerçants locaux. D’autre part en faisant (re)découvrir que ces artisans ont bien souvent de multiples talents.

Soutenir la réparation, c’est montrer qu’il y a encore de l’intérêt à fabriquer des objets réparables par opposition au tout à jeter, aux objets de plus en plus nombreux pour lesquels aucune option de réparation n’a été prévue, voire à l’obsolescence programmée. Il en va de l’intérêt et de la diversité des métiers dits manuels, mais aussi de conserver un savoir-faire qui, s’il n’est pas entretenu, risque de nous manque un jour, peut-être pas si lointain. Ainsi, ce projet peut aussi être vu comme un coup de pouce à la formation en valorisant ce savoir-faire manuel.

« Réparer plutôt que jeter » favorise la ville des distances courtes entre habitants et activités. En cela, ce projet contribue également à la vie du quartier, l’intégration et la promotion de la mobilité douce. »

Ruth Bänziger, Conseillère administrative de la Ville d’Onex

Pour en savoir plus sur le développement durable en Ville d'Onex

 

Commune de Plan-les-Ouates

 

logo Ville de Plan-les-Ouates« La campagne "Réparer plutôt que jeter" vise à identifier un réseau d’entreprises de proximité qui peuvent réparer certains objets afin d’éviter leur mise au rebut systématique dès qu’une panne survient.
En s’associant à ce projet, en partenariat avec la FRC, la Ville de Plan-les-Ouates souhaite contribuer à la diversité et la qualité de l’offre et ainsi faciliter son accès aux usagers.
Faire réparer ses objets par un spécialiste qui saura leur donner une deuxième voire une troisième vie, permet également de revaloriser l’échange, la coopération et la convivialité, avec comme objectif commun de contrer l’obsolescence trop souvent programmée de la plupart des objets du quotidien. »

Thierry Durand, Maire de la Commune de Plan-les-Ouates

Pour en savoir plus sur la Commune de Plan-les-Ouates


 

Historique

 

« réparer plutôt que jeter » a été lancé en septembre 2014 par la Ville de Genève et la section genevoise de la FRC. En juin 2015, celles-ci ont reçu la Distinction cantonale 2015 du développement durable pour ce projet. L’extension du projet aux meubles en mai 2016 a bénéficié d’un soutien financier du Service cantonal du développement durable du Canton de Genève. La Ville de Carouge a rejoint le projet en décembre 2016, ce qui a permis que des réparateurs et réparatrices situés sur son territoire soient également répertoriés. En 2018 la Commune de Bernex, la Ville du Grand-Saconnex, la Ville de Lancy, la Ville de Meyrin, la Ville d'Onex et la Commune de Plan-les-Ouates ont rejoint le projet.